Les ombres inscrivent sur les murs du temps les formes du vent avec les couleurs de l'âme


jeudi 23 février 2012

Eole 67#



jagger s'évade / la prison se vide
marianne s'écroule les murs se brisent
depuis 67 (1967/1968) l'herbe repousse
des prisons du vent les évasions 
se font le jour

2 commentaires:

Déposez ici vos graffitis vos envies de hurler et vos doux murmures...